mercredi 25 juillet 2012

Page de carnet


4 commentaires:

Dionxu a dit…

Voir tes dessins de toros remet les pendules à l'heure pour les amateurs qui ont de temps à autres l'audace de s'essayer au genre ! Le coup d’œil est impressionnant de justesse : l'attitude de la bête dans laquelle sourd la puissance tranquille, et ce petit détail : n'aurais-tu pas eu un regret d'avoir posé la corne gauche dans le feuillage de l'arbre, ce qui t'aurait amené à faire un gros plan de celle-ci sur fond neutre pour qu'on observe plus facilement le caractère veleto et astifino du sujet ?
Du gris de Payne pour la robe et la tête ?
Le fer, le numéro et le guarismo auraient permis d'identifier ce magnifique toro autrement que pifométriquement.
Bref, un régal pour qui aime conjointement le toro et sa représentation. Merci Puntilla, pardon, Maître Puntilla.

Alain Lagorce a dit…

C'est toi l'amateur audacieux ?
Gris payne et outremer, oui.
pour la corne, ça permet au volume de la tête de fuir.
Quand au fer… met celui que tu veux :-)))

dionxu a dit…

Ben oui, mais je me cache quand je vois ce que tu fais !

Alain Lagorce a dit…

C'est un tort… Il faudra qu'on en cause…